Formule 1 GP des Pays-Bas 23/08-25/08/2024

RAPPORT DE COURSE | F1 Bahreïn 2023

Red Bull ne pouvait pas mieux débuter la nouvelle saison de F1. Verstappen a remporté la victoire devant Pérez. L'histoire de la course a été écrite par Alonso, qui termine troisième et monte sur le podium. Ferrari a des raisons de s'inquiéter. Leclerc a abandonné sur un défaut technique.

À 18h00 heure locale, le tant attendu premier Grand Prix de F1 de la saison a débuté à Bahreïn. La pole position a été décrochée par le champion en titre Verstappen lors des qualifications. Derrière lui, on retrouve Pérez, Leclerc, Sainz, Alonso, Russell, Hamilton, Stroll, Ocon, Hülkenberg, Norris, Bottas, Chou, Cunoda, Albon, Sargeant, Magnussen, Piastri, De Vries et Gasly.

Leclerc et Ferrari avaient déjà attiré l'attention du peloton avant le début de la course. Mais pas comme ils l'auraient souhaité. En effet, le monoposto de Monacan avait subi un changement de batterie de précaution et une nouvelle électronique de contrôle. Les premières modifications ont été effectuées sans pénalité jusqu'à présent.

Stratégie à deux arrêts recommandée par Pirelli

Pirelli a déclaré avant la course que la stratégie la plus rapide était une stratégie à deux arrêts. Cette stratégie prévoyait que les pilotes partent avec le jeu de pneus souples, puis passent au jeu de pneus durs (tours 14-20) et reviennent au jeu de pneus souples (tours 35-42).

La température de l'air avant le départ était d'environ 28 degrés. Cependant, lorsque le soleil s'est couché avant le départ, il était clair que la température allait chuter pendant la course. La température de l'air était de 32 degrés.

Presque tout le monde a choisi un train de pneus tendres pour le départ. Il n'y a qu'une seule exception. Il s'agit de Magnussen. Le Danois a choisi des pneus durs. On s'attendait à ce qu'il ait un long premier relais.

Lors du premier tour, Stroll a connu un moment intéressant. Le Canadien est sorti de la piste dans le virage 10. La question était de savoir dans quelle mesure ses récentes blessures dues à une chute de vélo allaient le limiter.

Après le départ, Verstappen s'est accroché à la première place. Mais Pérez est inquiet. Il était pris en sandwich entre les deux Ferrari. Au final, Leclerc est deuxième. Pérez est troisième et Sainz quatrième. Le début de la course ne se passe pas bien pour Alonso. L'Espagnol rétrograde à la septième place derrière les deux Mercedes. Il se fait dépasser d'abord par Hamilton puis par Russell. Aston Martin s'est fait une grosse frayeur dans le premier tour. Stroll a percuté Alonso dans le quatrième virage et il y a eu un contact. Les deux pilotes sont indemnes. Il y a également eu un contact entre Ocon et Hulkenberg.

Verstappen a creusé l'écart en tête. Au cinquième tour, il avait plus de trois secondes d'avance sur Leclerc. Pérez était à six dixièmes de Leclerc. Le Monégasque a freiné dans le premier virage du cinquième tour. Le tour le plus rapide de la course a été réalisé par Russell en sixième position.

La Commission d'enquête a examiné l'incident entre Alonso et Stroll. Elle a conclu qu'aucune sanction ne serait imposée.

Verstappen a continué à prendre de l'avance sur Leclerc. Au huitième tour, il avait cinq secondes et demie d'avance. Russell poursuivait Hamilton et est sorti de la piste dans le virage 10. Il a dit à son ingénieur qu'il était plus rapide qu'Hamilton.

L'erreur de Russell a permis à Alonso de réduire l'écart à moins d'une seconde. Verstappen s'est plaint que ses roues arrière se sont bloquées lorsqu'il a sous-viré. Gasly est le premier à se rendre aux mécaniciens à la fin du 9e tour. Il chausse les pneus durs.

Alonso augmente la pression sur Russell. Cunoda et Norris sont les prochains à passer au stand. Verstappen a désormais près de huit secondes d'avance sur Leclerc. Le Néerlandais a réalisé le tour le plus rapide de la course.

Les commissaires ont ouvert une enquête sur Ocon. Le Français est soupçonné d'être parti du mauvais côté de la grille. Le Français était neuvième à ce moment-là et avait la course dans les points.

Au 13e tour, Russell succombe finalement à Alonso. Bien qu'il soit encore en lice dans la dernière ligne droite, l'Espagnol a déjà remporté la bataille côte à côte dans les virages 4 à 6. Hamilton est déjà sorti de la trajectoire et s'apprête à chausser de nouveaux pneus durs.

Un tour après Hamilton, Leclerc et Sainz ont également changé de pneus. Ils ont également opté pour la gomme dure. Piastri signale des problèmes avec la boîte de vitesses. McLaren a essayé de changer à la fois le volant et les pneus pendant l'arrêt au stand. Cela a pris beaucoup de temps. L'ancien champion de FIA F3 et de Formule 2 n'a pas bien commencé sa carrière en F1.

Verstappen et Alonso sont également passés aux stands pour des pneus neufs. Le Néerlandais a chaussé un train de pneus plus tendres et a brièvement rétrogradé à la deuxième place derrière Perez. Alonso a défendu sa position devant Russell.

Pendant ce temps, les problèmes de Piastri ne peuvent être résolus. La course est terminée pour l'Australien. Ocon a reçu une pénalité de cinq secondes pour une mauvaise position sur la grille.

Au 16e tour, Pérez est le seul en piste sans arrêt. Verstappen est deuxième, Leclerc troisième, Sainz quatrième et Hamilton cinquième. Les stratèges d'Alfa Romeo ont fait les honneurs en remontant Bottas à la sixième place. Alonso est descendu à la septième place et Russell à la huitième. Stroll et Albon étaient également dans le top 10. Le Thaïlandais était l'un des deux pilotes à continuer sur la gomme la plus tendre pour la deuxième étape. Il a été rejoint par son coéquipier Sargeant.

Alonso ne tarde pas à dépasser Bottas. Il dépasse le Finlandais dans la ligne droite avant le quatrième virage. Un tour plus tard, Russell attaque le pilote Alfa Romeo. Il parvient à dépasser Bottas au même endroit qu'Alonso. Le pilote Mercedes vient de réaliser le meilleur tour en course.

Les pneus éternels de Checo Pérez

Pérez passe finalement au stand. Il reprend la troisième place, mais a l'avantage sur Leclerc, deuxième. Comme les pilotes Williams, il choisit de rester sur les pneus tendres.

Les difficultés de McLaren se poursuivent. Norris a des problèmes de moteur et passe au stand pour la deuxième fois. Il rétrograde logiquement à la 19e place.

Bottas a encore perdu une position au début du 20e tour. Il a été dépassé par Stroll.

Les choses se sont également compliquées pour Ocon. Le pilote alpin est retombé à la 18e place lors des arrêts aux stands, où il a dû perdre cinq secondes supplémentaires en raison d'une pénalité. Pour ne rien arranger, les commissaires ont soupçonné qu'il n'avait pas purgé sa pénalité correctement.

Pérez profite des pneus tendres. Il enchaîne les tours et prend de l'avance sur Leclerc. Au 23e tour, l'écart entre eux était inférieur à deux secondes. Verstappen, quant à lui, disposait d'une avance de 11 secondes.

Ocon a reçu une nouvelle pénalité de dix secondes pour une pénalité mal servie. Le Français rétrograde à la 19e place. Il a été dépassé par Norris.

Pérez est déjà dans le collimateur de Leclerc. Dès le premier virage du 26e tour, il s'empare définitivement de la deuxième place. Bien que le Monégasque ait tenté de le dépasser et ait laissé entrevoir une attaque au virage 4 (alors que Pérez avait l'avantage du DRS dans la ligne droite précédente), ses efforts ont été vains et le pilote Red Bull a commencé à s'éloigner dans les mètres suivants. La deuxième place était le mieux que Pérez pouvait normalement espérer. Verstappen avait déjà 14 secondes d'avance.

Les problèmes d'Ocon n'étaient pas terminés. Le pilote alpin a fait l'objet d'une enquête pour excès de vitesse dans la voie des stands lors de son deuxième arrêt. Il a été pénalisé de cinq secondes. Norris a continué à rencontrer des problèmes de moteur.

Hülkenberg a connu des difficultés après avoir endommagé son aileron avant dans les premiers tours. Il l'a remplacé lors de son deuxième arrêt au stand. Une fois de retour en piste, il a réussi à signer le tour le plus rapide malgré des pneus durs.

Au deuxième arrêt, les meilleurs pilotes ont commencé à rentrer. Hamilton est le premier. Le septuple champion n'en était pas ravi, mais Mercedes craignait qu'Alonso ne s'accumule devant lui et ne le dépasse ensuite.

Sainz et Russell ne tardent pas à suivre. Le pilote Mercedes n'est pas satisfait de son retour. Il rejoint Stroll, mais le Canadien profite des pneus chauds pour dépasser Russell. Stroll réalise alors le tour le plus rapide de la course.

Leclerc reste devant Sainz après son deuxième arrêt au stand. Alonso passe en troisième position. L'Espagnol est toujours en pleine forme et tente de réduire l'écart avec Hamilton. Les deux pilotes réalisent des temps similaires, mais Hamilton est légèrement plus rapide.

Un tour plus tard, Alonso passe au stand, tout comme Pérez. Alonso ne parvient pas à dépasser Hamilton. Pérez n'a aucun mal à suivre Leclerc, malgré quelques petits problèmes de réglage des roues. Il a neuf secondes d'avance.

Alonso signe le meilleur tour

Alonso, chaussé de pneus neufs, s'éloignait d'Hamilton. Verstappen, quant à lui, était le dernier pilote à effectuer un deuxième arrêt. Bien entendu, il restait premier à son retour.

Alonso a réalisé le meilleur tour pour tenter de rattraper Hamilton, puis il a dépassé ce dernier dans le quatrième virage. Il l'a devancé pendant un court instant, mais a dérapé à la sortie du virage, ce dont Hamilton a profité pour remonter à la cinquième place. Mais la bataille n'est pas encore terminée.

Les tentatives suivantes d'Alonso ont lieu au 38e tour. Tout d'abord, Alonso signale une attaque dans le premier virage. Mais il ne parvient pas à obtenir plus qu'un indice en quatrième position. L'ordre reste donc inchangé pendant un moment. Mais Alonso a surpris Hamilton avec une attaque à l'intérieur dans le virage 10. Comme il était encore derrière Hamilton avant la zone de détection, il aurait pu utiliser le système DRS dans la ligne droite.

Mais Alonso ne parvient pas à s'échapper. Un tour plus tard, Hamilton est à moins d'une seconde d'Alonso et tente de le retenir. Mais l'Espagnol parvient toujours à réduire l'avance de son compatriote Sainz.

Il semblait que le podium était plus ou moins décidé. Mais au 41e tour, un coup de tonnerre se produit. La voiture de Leclerc perd de la puissance à la sortie du virage 13 et la course est terminée pour le Monégasque. L'arrêt au stand virtuel est demandé.

Albon, Gasly, Cunoda, Sargeant, Magnussen et Hülkenberg ont décidé de prendre un risque et d'utiliser un jeu de pneus tendres pendant le ralentissement virtuel. Les autres sont restés sur la piste.

La course est relancée à la fin du 41e tour. Et la bataille entre Sainz et Alonso devient soudain une bataille pour la troisième place.

Sentant une opportunité, Alonso a tiré Sainz vers l'arrière. Ocon décide de mettre fin à ses souffrances et abandonne. Gasly profite des pneus tendres pour réaliser le meilleur tour en course. Le Français termine neuvième.

La bataille entre Sainz et Alonso se poursuit. Ferrari demande à Sainz d'essayer de défendre sa position. Mais Sainz craint qu'en poussant trop fort, ses pneus ne tiennent pas jusqu'à la fin. La première attaque a lieu dans le virage 4 au 45e tour, mais Sainz garde sa position. L'occasion suivante se présente dans le virage 10, et Sainz la saisit. Mais dans le virage 11, il est trop proche de son compatriote et Alonso passe en troisième position.

Alonso commence immédiatement à s'éloigner de Sainz. Sainz, quant à lui, a dû faire face aux assauts d'Hamilton. Le pilote Mercedes s'est toutefois détendu par la suite.

Hülkenberg a dépassé les limites de la piste et a reçu une pénalité de cinq secondes. Mais il était 16e, donc cela n'a pas eu trop d'importance.

Verstappen n'était plus menacé en tête et a remporté la victoire. Pérez a souligné le bon début de saison de Red Bull en prenant la deuxième place. Alonso a devancé Sainz de près de dix secondes pour terminer sur le podium pour la première fois depuis le GP du Qatar 2021. Stroll, malgré une blessure, a battu Russell pour commencer la saison à la sixième place. Albon a surp

Contactez-nous pour toute question. Nous sommes là pour vous et prêts à vous répondre.

info@F1Netherlands.com


ticket gp logo

2024 © F1NETHERLANDS.COM
Terms and Conditions

Information

Livraison gratuiteLivraison gratuite

Paiements sûrs et sécurisésPaiements sûrs et sécurisés

Chèques-cadeauxChèques-cadeaux

Ticket Print@homeTicket Print@home

Paiement
Visa MasterCard GoPay Stripe Comgate Apple Pay Google Pay

Nous avons établi des partenariats avec des circuits, des organisateurs et des partenaires officiels. Comme nous ne collaborons pas directement avec le propriétaire de la licence de Formule 1, il est nécessaire pour nous d'inclure la déclaration suivante :

This website is unofficial and is not associated in any way with the Formula 1 companies. F1, FORMULA ONE, FORMULA 1, FIA FORMULA ONE WORLD CHAMPIONSHIP, GRAND PRIX and related marks are trade marks of Formula One Licensing B.V.

Website by: HexaDesign | Update cookies preferences